Rechercher
  • Celtis

Guide du débutant pour une séance de BDSM

Une séance de BDSM fait partie des activités les plus prisées pour s’accorder un moment de détente mérité. En vogue dans certains centres de relaxation, cette pratique rencontre un bel accueil. En effet, les techniques de BDSM sont connues pour leur capacité à attiser le plaisir. Elles sont encore plus efficaces lorsqu’elles sont réalisées dans un cadre professionnel. Que faut-il savoir, en tant que débutant, sur une séance de BDSM ?


Qu’est-ce qu’une séance de BDSM ?


seance de BDSM.jpg

La domination soft est une des pratiques sexuelles les plus en vogue de notre ère. Elle a vu le jour au 19e siècle. Elle vise le plaisir des sens par un ensemble de jeux sexuels plus ou moins violents auxquels se livrent les partenaires. Une séance de BDSM inclut l’utilisation d’outils comme les menottes et la cravache.


Quand elle se déroule dans un salon de massage naturiste agréé, cette pratique suit des règles bien définies. Tout se fait dans les règles de l’art et le respect mutuel. Le rapport entre le dominant et le dominé prend une connotation très agréable lorsque la professionnelle et son client s’accordent. Elle est la dominante. C’est elle qui a pour mission d’offrir d’intenses plaisirs à son client.


Le déroulement d’une séance de domination soft en Institut


Lors d’une séance de BDSM dans un centre de bien-être, la spécialiste met tout en œuvre pour satisfaire le massé. Avec douceur, elle utilise des techniques comme les caresses, les tapes et les effleurements. Les manœuvres sont exercées sur les zones sensibles du corps du client et prennent en compte toutes ses attentes.


Usage du martinet et de la cravache pour procurer du plaisir


Pendant la séance de domination sexuelle, la masseuse utilise des objets tels que la cravache et le martinet. En effet, ce dernier est un fouet fait de lanières de daim ou de cuir. Ses fabricants proposent plusieurs modèles compatibles à toutes les sensibilités. Cet outil sert à caresser les zones érogènes du corps.


La dominante qui l’utilise intensifie durant la séance les coups de fouet en privilégiant les zones charnues. Les coups sont ajustés selon les réactions du receveur. Plus le sujet apprécie l’expérience, plus la masseuse diversifie les mouvements et les parties fouettées. Le plaisir va donc croissant.


La pratique du bondage


Le bondage est une autre pratique qui s’invite dans une séance de BDSM. Il consiste à attacher le client à l’aide d’une corde, de menottes ou d’autres outils. Le bondage peut se faire au niveau des poignets ou des chevilles. Pour qu’il ne soit pas trop douloureux, les nœuds sont peu serrés.


Cette pratique permet à la masseuse d’avoir le champ libre et d’avoir accès à tout le corps du dominé. Les techniques de bondage sont nombreuses et répondent parfaitement aux exigences de ceux qui en tentent l’expérience.


Les avantages de la pratique de la domination soft


Les avantages qu’on peut tirer de la domination soft sont nombreux. Une séance de BDSM pour les débutants est :

  • le moyen parfait pour se redécouvrir ;

  • l’occasion idéale pour vivre une expérience sexuelle différente ;

  • le moment propice pour satisfaire ses désirs.

Les sensations que procurent les objets utilisés par la masseuse permettent de s’épanouir sur le plan sexuel. C’est aussi une opportunité pour les hommes qui n’ont jamais expérimenté la domination en couple. Pour en savoir plus sur les avantages de la soumission sexuelle, cliquez ici.


La domination soft peut être pratiquée avec son partenaire, mais une véritable expérience commence à l’Institut avec une masseuse. Dans un salon de détente nue, tout est mis en œuvre pour faire vivre une expérience sensorielle unique aux débutants. Une séance de BDSM est parfaite pour découvrir d’autres dimensions de sa sexualité.

135 vues0 commentaire