top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCeltis

Les critères pour déterminer le coût des prestations dans un institut de massage sensuel

Dernière mise à jour : 23 nov. 2023

La question de la tarification dans un institut de massage sensuel pose parfois un problème. De nombreux professionnels rencontrent des difficultés pour établir convenablement leur politique tarifaire. Pourtant, cela s’avère indispensable pour garantir la rentabilité et la pérennité de l’établissement. Découvrez ici les critères à prendre en compte pour déterminer le coût des prestations dans un institut de massage sensuel.


Les besoins de l’institut


institut de massage sensuel

Pour fixer le prix des prestations dans leur institut de massage sensuel, plusieurs professionnels du bien-être se fient à un barème général. Il s’agit de la règle d’une minute pour un euro. Cette méthode de calcul ne tient pas toujours compte des réalités du secteur. Chaque établissement de massage sensuel est unique. La politique des prix mise en place doit donc prendre en compte les besoins de l’institut.

Pour déterminer le coût de vos prestations, vous pouvez calculer votre prix de revient. Ce dernier fait référence à la somme des charges engagées pour fournir les services proposés à la clientèle. Ils englobent le loyer, l’électricité et l’eau, les charges salariales, les matériels de travail et les produits nécessaires pour le massage sensuel. Les charges directes et indirectes vous permettront de mesurer la rentabilité de vos services pour fixer un prix raisonnable.


L’offre et la demande


Il peut aussi être judicieux de déterminer le tarif des prestations dans un institut de massage sensuel en réalisant une étude de marché. Vous devez analyser l’offre et la demande en prenant en compte la concurrence dans la zone dans laquelle vous êtes implanté. Vérifiez s’il y a assez d’établissements similaires au vôtre qui proposent des services de relaxation et de détente. Faites un état des lieux, car si la demande locale est élevée, vous pourrez facturer des prix plus importants.


Dans le cas où la concurrence est faible, vous aurez une certaine flexibilité pour proposer des tarifs selon vos besoins de rentabilité. Toutefois, il faut préciser que le but n’est pas de vous aligner sur les coûts pratiqués par la concurrence. Assurez-vous que le positionnement de votre institut de massage sensuel sur le marché reflète une valeur ajoutée que vous offrez par rapport aux autres prestataires.


La durée de la séance


La durée de la séance d’un massage sensuel est un critère important qui influe sur le coût des prestations dans un établissement de bien-être. Généralement, plus la séance dure et plus le prix est élevé. En effet, les clients paient selon le temps passé dans la salle. Cependant, vous pouvez proposer des options afin de répondre aux besoins spécifiques des patients. Cela peut être des prestations de 30 minutes, de 60 minutes ou de 90 minutes.


Dans une logique de fidélisation, vous pouvez offrir un rabais pour les séances de massage sensuel allant au-delà de 60 minutes. Cette stratégie encourage les clients à opter pour des séances de longue durée, ce qui impacte par ricochet votre rentabilité. Par ailleurs, n’oubliez pas de miser sur la transparence en définissant une politique tarifaire qui n’implique aucun coût caché.


Les services complémentaires et les qualifications du personnel


Les clients qui font recours à vos services pour le massage sensuel peuvent demander des services complémentaires. Il peut s’agir des bains relaxants, des extras personnalisés ou des produits aromatiques sur demande qui participent à la satisfaction du client. Vous devez facturer chaque prestation ajoutée au massage sensuel.


Par ailleurs, un tarif trop bas est susceptible de rendre les clients suspicieux sur la valeur et le sérieux de vos services. Vous devez donc mettre en avant les qualifications de votre personnel, les formations et les certificats. Les clients pourront parfaitement comprendre que les praticiens plus compétents et expérimentés facturent des coûts élevés.


Les besoins de l’institut, l’offre et la demande ou encore la durée d’une séance influent sur le coût des prestations. Vous devez prendre en compte tous ces facteurs pour établir une politique tarifaire.

bottom of page