Rechercher
  • Celtis

À cœur ouvert avec la belle Sacha, masseuse nue à l’institut Newave à Paris

Enchaînant les petits boulots, Sacha a décidé de devenir masseuse nue à l’institut Newave à Paris pour faire de sa passion un métier. Elle découvre alors un monde inattendu qui, selon elle, lui permet de joindre l’utile à l’agréable. C’est avec grand plaisir qu’elle a accepté de raconter son expérience de masseuse nue à l’institut Newave à Paris.


Comment en êtes-vous venu à travailler dans un salon de massage naturiste ?


masseuse nue à l’institut Newave à Paris

J’étais danseuse exotique depuis l’âge de 22 ans et je travaillais principalement dans des clubs privés et boîtes de nuit. Exhiber mon corps et mes atouts n’a rien de nouveau pour moi. Je n’y ressens aucun complexe, alors, autant en faire bon profit.


C’est ainsi, qu’au cours de mes recherches pour générer de revenus complémentaires, je suis tombée sur une annonce sur Internet. Elle indiquait qu’on recherchait une masseuse nue à l’institut Newave à Paris. L’offre de cet institut semblait assez sérieuse et bien payée, alors j’ai postulé.


Vous considérez-vous comme une fille de joie ?


Certainement pas ! J’ai un travail déclaré et un salaire en ma qualité de praticienne bien-être. Il n’y a donc rien de semblable avec le proxénétisme. Je me considère comme une praticienne sensuelle à part entière et je pense que c’est également le cas pour mes collègues.


Quel est votre secret pour rendre un massage inoubliable ?


En fait, je m’adapte à la personne en face de moi. J’apprends à comprendre par les mots ou le langage corporel ce qu’elle veut. Je suis toujours authentique et j’aime échanger. J’essaie d’être douce et chaleureuse, maternelle, dominatrice ou simplement attentive. Les massages sont guidés et vécus ensemble. Parfois, je joue avec mon côté enfantin. Je dirais que je suis spontanée et que je partage un morceau de mon monde avec celui des clients de l’institut.


Pouvez-vous partager avec nous vos secrets de beauté ?


Avant chaque massage ou même chaque matin, j’utilise une brume ou une huile essentielle à la vanille (en été). En hiver, l’huile est à la cannelle. Cela donne à mes cheveux et à mon corps une sensation de légèreté sans équivalent !


Ce travail vous a-t-il appris quelque chose que vous n’auriez pas appris ailleurs ?


En travaillant comme masseuse nue à l’institut Newave à Paris, j’ai développé mon sens du toucher. J’ai appris à apprivoiser toutes sortes de corps et de personnes. En effet, lors d’un massage naturiste, on enlève son masque, on se met à nu dans tous les sens du terme.


C’est une expérience merveilleuse que d’offrir son authenticité et sa passion dans une relation exclusive entre deux personnes. L’alchimie ainsi que la rencontre unique qui se crée, dans la bienveillance, c’est très intense comme sensation ! Ce qui rend votre corps beau, c’est ce que vous en faites.


Enfin, qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?


Tout d’abord, j’apprécie l’aspect humain, j’ai fait des rencontres très agréables, j’ai vécu de grands moments. J’aime beaucoup cette idée de partage. À mon avis, les massages naturistes à Paris sont basés sur l’échange mutuel.


Nous, en tant que masseuses érotiques, essayons d’apporter un peu plus de bonheur au quotidien, loin du stress et de l’excitation extérieure. Nous détendons le corps et calmons l’esprit. Cela fait partie des nombreux avantages du massage érotique. En tant que masseuse nue à l’institut Newave à Paris, je m’applique à atteindre ces objectifs au cours de chaque séance.

57 vues0 commentaire