Rechercher
  • Celtis

L’aromantisme, cette nouvelle tendance sentimentale

L’aromantisme est une absence totale ou une faible présence d’attirance romantique. Cette nouvelle tendance sentimentale concerne l’orientation romantique, et non celle sexuelle, comme le pensent certains. Les personnes qui s’y retrouvent sont tout simplement incapables de tomber amoureuses, mais elles peuvent se faire des amis. Cet état n’empêche pas non plus de ressentir les plaisirs d’un massage intime, mais nécessite d’être mieux compris. Le guide que voici vous présente l’aromantisme dans les moindres détails.


L’aromantisme : a-t-on encore des sentiments ?


aromantisme

Avant tout propos, il convient de souligner qu’une personne aromantique est bel et bien en mesure de ressentir des émotions. Elle est également capable de les exprimer. En revanche, le seul qu’elle ne semble pas en mesure d’éprouver est le sentiment amoureux. Elle pourrait apprécier les plaisirs d’un massage érotique intense sans pour autant développer pour son partenaire autre chose que de l’amitié.


L’aromantisme est, pour la plupart du temps incompris, car le sentiment amoureux est très présent dans la société. Ce phénomène fait mention d’une absence presque totale de sentiments romantiques. Néanmoins, une personne qui s’y identifie est capable d’exprimer de la tendresse ou de l’affection dans le cadre familial ou amical.


Il n’y a pas de quoi avoir peur d’assumer son amour au grand jour avec une personne aromantique. Cette dernière peut accepter de se mettre en couple, car leur désir sexuel reste majoritairement actif. Cependant, une mise en garde concernant l’orientation de son partenaire s’avère cruciale dès le début afin d’éviter des incompréhensions. Ces dernières pourraient engendrer des conflits.


Le fait qu’une personne soit aromantique ne signifie pas qu’elle soit froide ou dépourvue de sentiments. Elle ne tombe juste pas amoureuse d’une façon conventionnelle et n’a pas un ressenti ordinaire dans une relation de couple.


Il existe plusieurs types d’aromantiques :

  • Ceux qui ont des désirs sexuels ;

  • Ceux qui manifestent de l’affection dans une relation amoureuse ;

  • Ceux qui ne sont pas à la recherche d’un amour passionnel ;

  • Etc.

L’existence de l’aromantisme est favorable aux personnes qui sortent du cadre de couple romantique que la société impose.


Comment savoir si l’on est aromantique ?


Plusieurs signes permettent d’identifier une fois pour toutes une personne aromantique. Les voici :

  • N’être jamais tombé amoureux de sa vie ;

  • Se sentir gêné d’exprimer ses sentiments en leur attribuant une nature amoureuse ;

  • Ne pas être réellement emballé par la vie de couple ;

  • N’éprouver que de l’attirance physique pour son partenaire ;

  • Recevoir de façon intempestive des reproches au sujet de son « cœur de pierre » ;

  • Se sentir à l’aise en tant que célibataire.

Il est possible qu’une personne aromantique reçoive de nombreuses critiques dans un couple en raison de sa première expérience. Elle est souvent incomprise et parfois considérée comme asexuelle. Pour ôter de votre esprit toute confusion, cliquez ici ; vous comprendrez mieux les différences entre les deux.


Une personne aromantique n’a pas le cœur de pierre qu’on lui confère à cause de son spectre émotionnel. Ce dernier exclut le sentiment amoureux, mais conserve les autres sentiments communs aux hommes. De ce fait, une relation de couple est possible pour la personne aromantique, et même l’éventualité de vivre une union profonde.


Doit-on mettre les personnes aromantiques dans les LGBTQIA+ ?


De nos jours, le sigle LGBTQIA+ intègre les personnes asexuelles et celles aromantiques. Ces deux catégories d’individus doivent absolument être dissociées des hétérosexuels. Tout comme les transsexuels, les bisexuels et les gays, les aromantiques ont leur propre drapeau. Ce dernier se compose de 5 bandes horizontales, à savoir :

  • Le vert clair ;

  • Le vert foncé ;

  • Le gris ;

  • Le noir ;

  • Et le blanc.

En somme, l’aromantisme est une tendance sentimentale qui exclut dans son entièreté ou dans une large mesure l’amour.

3 vues0 commentaire